Nom: Le Pen, Prénom: Jean-Marie, Profession: comique troupier

Pour tous ceux qui ont grandi dans les années 1980 et 1990, Jean-Marie le Pen c’était le Diable en plus méchant et en plus moche; celui dont on ne devait pas prononcer le nom, le Voldemort des Noirs et des Arabes. A un moment même, c’était limite plus tentant de bosser avec Satan et ses complets bleus qu’avec un borgne profondément haineux et pas très élégant.

le pen vs le diable

En 1997, c’était plus sexy de bosser avec le Diable que d’avoir sa carte au FN

Le Pen inspirait la peur, le dégoût et la haine au plus haut point.

D’ailleurs, combien de gamins dans ton école se sont faits marave pour avoir avoué que leur papa pensait que Jean Marie, il disait pas que des conneries ? (Là, il se peut que, comme moi, tu repenses à ton voisin du dessus, celui qui se prenait des raclées  à l’école avant de se faire tartiner la ganache par son papa accroc à la bouteille de pinard. Le Pen, mine de rien, c’est une petite madeleine de Proust , qui pue de la gueule).

Mais cette image du FN à papa, du FN plein de haine, et jamais avare d’une bonne imitation façon Michel Leeb lors des repas du dimanche midi, c’est fini, hélas.

michel leeb

Les choses ont changé, les fleurs ont fané et, le temps d’avant, c’était le temps d’avant. Le FN est devenu un parti fréquentable, propre sur lui, sexy et même gay-friendly, au grand dam du cyclope de Saint-Cloud. Le Front ne fait plus peur, et il en durcit même certains surtout quand on voit la troisième génération des Le Pen, aussi stupide que bonnasse.

Marion-Marechal-Le-Pen-a-Nice-le-27-novembre-2015_exact1024x768_p

Un grec, une canette… quand tu veux, pétasse

On oublie d’où on part avec le FN, et on oublie la puissance haineuse, et grandement comique du père fondateur de l’ami Jean Marie . Du coup, on a jugé bon de rappeler le potentiel comique du bonhomme, parce que, dans sa catégorie, on ne fait pas mieux. Revenons sur l’oeuvre d’un mec qui maîtrise le dérapage et la punchline mieux que ton rappeur préféré.

On a perdu Mark Landers

Le FN est devenu un parti respectable ou presque pour beaucoup. Toutes ses idées de merde sont reprises par tous les charognards de droite à gauche. C’est repris, c’est dilué, et même si on a toujours ce petit fond de haine qui rendait le parti unique dans le paysage politique, on n’a plus l’odeur de souffre de naguère. Et à vrai dire, ça nous manque, surtout depuis l’éviction du grand patron.

Marine Le Pen est soft. Elle a un tronc d’arbre dans la bouche.  Florian Philippot est une fiotte dans tous les sens du termes (un comble pour un parti ouvertement homophobe à l’origine). C’est simple, le FN, c’est devenu aussi chiant que la Muppet après le départ de Landers et Mélo dans la saison 2 d’Olive et Tom. Ca joue collectif, c’est pas mauvais dans la finition, mais il manque un mec technique pour tenter des actions d’éclat comme celle-là ou comme celle-ci.

Avant de continuer, on doit préciser un petit truc. Non, nous n’avons pas écrit un article pour dire à quel point les idées de Jean Marie Le Pen étaient exceptionnelles, parce que :

  1. C’est pas le cas. Lui et tous les nazillons qui le suivent sont un peu bas de plafond
  2. Les 3/4 du monde politique mettent le zizi de Le Pen dans leur bouche depuis 10 ans et copient ses idées de merde sans aucune vergogne, donc clairement, il y a d’autres sacs à merde pour faire ça.

Non, nous, ce qu’on aime chez Le Pen, c’est le personnage haut en couleurs (pas sûr qu’il aime le compliment). Jean-Marie, c’est la dernière vraie rock-star, le seul gars qui va te gratifier d’un geste technique au moment où tu t’y attends le moins. Jean-Marie il s’en bat les couilles de tout et c’est pour ça qu’on l’aime.

Le pen

reprise de volée, pleine lucarne

Comme disait un sage, » Jean-Ma, c’est de la nitroglycérine, deux gouttes suffisent, VLAM !!! Sol, plafond, moquette. »

Jean-Marie: la Haine à l’état pur

492t7v

Le dénominateur commun à toute la carrière de Jean-Marie, c’est la haine.  Jean-Marie n’a jamais fait dans la dentelle, il déteste tout le monde, les juifs, les métèques, les english, les négros, les chintoks, les PD et surtout les bicots aka les pires des métèques.

Comme Ikki dans les chevaliers du Zodiaque, sa haine est pure et ne connait aucune putain de limite. D’ailleurs, dans les années 90, alors qu’il était encore perçu comme la personnification de l’Antéchrist, une de ses sorties contre les militants antifas était restée dans les annales. Pourquoi? Parce que, bien avant Eric Cartman, JMLP a été le premier à mettre des mots sur une haine qui habite beaucoup d’entre nous: la haine des rouquins. Et ça c’est  beau.

Toute sa carrière, il l’a faite dans la haine de l’autre. Le mec s’est fait décorer de la croix de guerre ou un truc dans le genre pour avoir défouraillé du niakoué et du métèque pendant les guerres d’Indochine et d’Algérie. C’est d’ailleurs en Algérie qu’il a appris les rudiments de la torture sur prisonnier auprès du général Aussaresses, un autre borgne funky. Quand il revient en France, il se lance en politique, monte une ligue d’extrême droite et perd un oeil au calme en se prenant un gros kick pendant un meeting qui dégénère… parce que Jean-Marie il aime la bagarre.

slick rick

Treat her like a prostitute (Slick Rick)

Et que dire de son combat légendaire avec Saint Nanard, aka « Tapie la légende »? A cette époque, tout le monde chiait mou devant Le Pen au point que seul un type de la trempe de Nanard avec  un sac poubelle taille XXL à la place du caleçon pouvait oser tenir tête à ce gros lard. Un débat qui s’est vite mué en combat et qui est resté dans les annales des affrontements politiques (parce que Nanard contre le Pen, c’est quand même moins PD que Philippot contre Delanoë)

En 2002, quand il passe au second tour, au terme d’une campagne rondement mené, la France a trouvé le mauvais garçon contre qui lutter.

A lui tout seul, Le Pen fait descendre les 3/4 du pays dans la rue et fait passer Chirac pour le nouveau Bruce Wayne défendant Gotham contre l’horrible Joker.

Finalement, pourquoi on a de la sympathie pour Le Pen? Parce que dans toutes les bonnes histoires, il faut un bon méchant, et clairement, Le Pen c’est ce qu’on a fait de mieux dans la catégorie depuis l’empereur Palpatine.

En roue libre totale

Quand il était à la tête du parti, le mec sortait de la vanne, mais il restait quand même dans le rôle du chef de parti sérieux avec de probables ambitions présidentielles, du coup, il était relativement calme. Bon, avouons-le, même à la tête du FN, JMLP avait déjà une propension à bien nous faire marrer par ses sorties médiatiques ou par les frasques de son ex-femme décidant de poser seins nus pour Play-boy après leur divorce (la maman de Marine, oui, oui),

Mais depuis son passage de flambeau à sa fille Marine et les déboires qu’il a rencontrées, autant vous dire que le mec n’en a strictement plus rien à battre de rien. La fin de carrière de JMLP, c’est une quête de la vanne absolue, des sorties de route absolument magnifiques et des vannes qui font passer les mecs du Comedy Club pour des équipiers chez Mac Do.

Si on devait choisir un point de rupture; un moment précis où Jean Marie a changé de carrière, passant ainsi du grand méchant loup au plus grand comique de tous les temps, ce serait clairement  au défilé Jeanne d’Arc où seul contre tous, Jean-Marie s’incline devant la statue de la pucelle avant de lâcher son désormais mythique: « Jeanne, au secours ». Un pur moment Nutella.

Dieu Merci, le même jour , après avoir invoqué Jeanne et son armure de Pégase, John-Mary nous gratifie d’un autre grand moment de télévision en allant pourrir sa fille (qui vient tout juste de le jeter de la direction du parti) lors de son discours devant les militants du FN. Jean-Marie monte sur scène avec sa couille et son manteau rouge au moment où sa fille s’apprête à parler devant la foule de militants, il fait son salut de gang, reçoit une ovation et se barre AU CALME… Au dessus c’est le soleil.

jean marie le pen troll

Vroum, Vroum, j’fais des roues arrières dans le cul de ta madré!!

Et du coup, en montant sur scène ce jour-là, Jean Marie est devenu le troll ultime, celui qui peut te flinguer ta carrière politique et ta street cred’ d’un coup de quéquette magique.

Quand tu as pourri la passation de pouvoir de ta fille et sa première représentation publique, cela veut dire que tu n’en as plus rien à péter de rien. Ce jour-là, Le Pen a lancé une carrière prolifique de troll de haut niveau avec des apparitions toutes plus improbables les unes que les autres. Dernier exemple en date:

IMG_20160211_124009

Dis-donc, tu viens plus aux soirées?

JMLP a sûrement  plus de 400 ans, mais comme Duncan Mc Leod, il est hyper à jour sur les nouvelles technologies, et les  réseaux sociaux il les utilise mieux que toi. Et il s’en sert pour sortir absolument tout ce qui lui passe par la tête. C’est d’ailleurs là qu’on se rend compte qu’il est très pipi-caca dans ses vannes. Donc forcément, c’est quelqu’un de bien

Tu ne nous crois pas? Regarde donc ces  quelques tweets, malheureux:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’actualité dramatique récente n’a pas empêché l’ami Jean Marie de se lancer dans une de ses saillies légendaires. Ainsi, le « Je suis charlie » qui a fait le tour du monde suite aux attaques de Charlie Hebdo est devenu, dans sa bouche: « Je suis Charlie Martel« . Le Pen c’est la déconne avant tout.

Clairement, on ne peut pas parler de toutes les sorties d’un type qui après deux ou trois verres de gnaule peut ajouter le suffixe « crématoire » au nom de famille Dufour ou Durafour. L’idée c’est que vous compreniez que Jean-Marie Le Pen doit être pris pour ce qu’il est: un humoriste. Même s’il a été très méchant par le passé, aujourd’hui on le verrait plus en successeur de Carlos avec ses blagues grasses et racistes qu’en nouveau Mussolini.(Mussolini qui avait un sens de l’humour à chier, sachez le).

On note également que depuis quelques temps, le cyclope aime pousser la chansonnette. On prie pour qu’un feat avec LIM arrive au plus vite.

Mise à Jour du 30 juin 2017: On ne pouvait pas ne pas en parler, la dernière vidéo de Jean Marie est au-dessus du cosmos. Toujours à l’affût d’une figure acrobatique inédite, Jean-Marie la Légende nous a gratifiés il y a peu d’une sortie dont lui seul a le secret. Une interview à la cool avec Eric Zemmour (qu’il n’aurait sûrement pas invité dans sa cave en d’autres circonstances, mais ça c’est une autre histoire). Et pendant l’interview, sans qu’on ne lui demande quoi que ce soit, l’ex général traite sa propre petite fille, Marion-Maréchal  de PUTEEEUUU!  en rappelant qu’elle tapinait dans une clairière au Bois de Boulogne… Un génie. b

On le répète: Jean-Marie est beaucoup plus thug que ton rappeur préféré. Une seconde carrière s’annonce pour le prince de Saint Cloud, et elle n’est pas prête de s’arrêter, car comme vous le savez tous: la piraterie n’est jamais finie.

Av5_NG1CQAAVj1x

ratpi validé

Auteur: Brainiac Xanathos
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s