Mkali: un jour vous comprendrez

Style hostile, style gratuit

T’a, t’a….t’a t’avais jamais entendu de rap mongole

 

Si vous aviez Internet il y a cinq ans de ça, vous vous rappelez probablement de la « hype » autour de Sinox en 2010-2011.

Cette année là, le comparse de Morsay et Zehef venait de sortir une série de DVD intitulés « La vérité sur le rap indépendant » (volumes 1,2…), DVD dans lesquels il partait dans tous les quartiers de France et de Navarre pour parler à des rappeurs dits de rue (caissiers à mi-temps au 8 à 8 du coin pour la plupart). Reportage souvent jugé médiocre, mais pour la première fois, un type allait dans ces zones péri-urbaines dans les villes perdues de Province pour exposer ces rappeurs dont tout le monde se cogne, et rien que ça c’est un exploit.

Bourges, Nancy, Orléans…. que sais-je encore, Sinox a pris son bâton de pèlerin (ou de berger à l’apéro) pour aller voir les rappeurs dont on ne parle que très rarement parce que selon eux ils sont boycottés (en vrai c’est souvent parce qu’ils sont très mauvais et qu’ils parlent d’armes et de drogues dont ils n’ont souvent jamais vu la couleur, mais si on dit ça, on va nous traiter de connards d’Illuminatis)

dinosaurs2

Tout le monde sait que scatophages est un site tenu par des putains de reptiliens

La vidéo qui avait fuité à l’époque sur Internet, a hélas disparu du Web depuis, mais le DVD est toujours en vente.Si vous avez de l’oseille et du temps à perdre, vous pouvez vous l’acheter pour vérifier.

La séquence qui nous intéresse se passe à Bourges dans le Centre de la France,  sur le parking d’un supermarché de la Chancellerie (une zone de non-droit pour les ploucs du coin). Tous les rappix de la région se sont donnés rendez-vous sous l’égide de Sinox et du collectif orléanais Teuchiland, gloire locale du rap cagoulé. Chacun y va de son petit freestyle, parle de came et de tune alors que beaucoup de ces rappeurs sont amis avec les chauffeurs de bus de l’agglomération de Bourges. Et parmi tous ces rappeurs tricard, arrive un putain d’OVNI: un rappeur bègue du nom de Mkali.

Des bonnes têtes de vainqueurs

Capture d’écran de ce chef d’oeuvre disparu trop tôt des Internets

 

Loin d’être un inconnu, MKALI est même une putain de légende locale à Bourges. Un rappeur connu (et souvent moqué) depuis l’époque des skyblogs. Son premier titre diffusé et intitulé: »poète de rue » avait envahi quelques MP3 en 2008 dans la section « humour et mongolerie ». Malheureusement, plus aucune trace de la susdite chanson « poète de rue », désormais classée au rang des légendes des Internets, au même titre que cette vidéo de freestyle de Bourges. Mais de ces disparitions, on s’en cogne, parce que le petit a persisté, dit des trucs vrais et a été pisté par les deux plus gros enfoirés du game. On a retracé le parcours de cette jeune pousse, et on vous propose un résumé de la carrière déjà riche d’un oublié du rap plein de promesses.

Ce dont on va vous parler est le fruit d’un travail d’investigation façon Mulder et Scully, mené pour vous livrer un florilège sur le secret le mieux gardé du rap français:  un truc encore plus énorme que le papayou de Giant Coucou.

Mulder et Scully

On allume la lampe torche et on glisse tous ensemble au plus profond du trou du cul du rap français…

Un phénomène apparu à l’époque des skyblogs

Comme on vous l’a dit, Mkali n’est pas un débutant, loin de là. Il monte son skyblog en 2008 pour commettre ses premiers méfaits. On note déjà un sens esthétique en avance sur son temps et des trouvailles dans les textes et le flow qui ont de quoi mettre le rap jeu au tapis.

Il faut s’y faire: poser dans les temps, c’est fini.(et ça, l’ami l’a compris bien avant Chief Keef)

mkali.PNG

Retirez moi Photoshop

Parmi les sons balancés sur ce blog certains ont disparu (je pense notamment à poètes de rue qui m’avait presque fait chialer), mais d’autres ont été clippés. Hamdoulilah!!

Parmi eux: style hostile, style gratuit… un bijou, une perle, un météore.

Style hostile, style gratuit: une pièce maîtresse

Avec ce clip, issu de la mixtape Débarquement inattendu (on est pointus, on a toutes les références, on a tout écouté et on t’emmerde), l’artiste atteint un niveau que nul ne peut égaler.

Il marche sur l’eau, (ou plutôt sur les flaques de pisse comme dirait Alkpote).

une grosse claque

Il est lourd, il met des baffes

Une équipe de gangsters qui ferait peur à Guzman El Chapo en intro, un jeu d’acteur de folie, de la bicrave, des quasi-burnouts en Clio sur le parking du Leclerc de Bourges (là où on bouffait des sandwich thon-catalane quand on était au lycée); des histoires de love qui tournent mal tout ça sur une post-synchro aléatoire et des effets spéciaux dignes d’une vidéo de mariage du bled. A un moment, il y a même un baladeur CD  qui morfle (je n’en dis pas plus…). Ce clip est un putain de chef d’oeuvre à regarder jusqu’au bout. Je sais pas si 2pac a canné pour ça, mais en tous cas, c’est marrant.

 

Un boug qui tente

Que ce soit dans ses vidéos ou sur son facebook, Mkali est une tête brûlée, un déglingo qui ose tout..

schopenhauer

C’est d’ailleurs sur la page facebook de Mkali qu’on saisit tout le génie et le niveau de « j’men bats les couilles » du bonhomme. Le type a des fulgurances cosmiques, et il pousse la mégalomanie à un niveau qui ferait passer Kanye West et Jean d’Ormesson pour des moines cisterciens.

Jesus de nazareth 

Par exemple, la semaine où toute l’intelligentsia parisienne pleurait les dessinateurs de Charlie Hebdo, Mkali balançait ce montage en toute décontraction, les deux pieds dans ses claquettes-chaussettes:

Screenshot_2015-01-09-23-46-56

Au calme

Après les attentats de Novembre, pris par l’émotion, Mkali nous a gratifié d’un son qui venait du cœur, écrit et publié le jour même des attaques. Pour le coup, c’était presque mieux que l’hommage de ce gros bof de Johnny aux victimes de Charlie Hebdo.

Plus tard, quand la tension autour des attentats de Paris venait de retomber et que tout le monde se tapait des barres sur l’idiotie de Jawad le logeur, Mkali a sauté sur l’occasion comme Emile Louis sur une trisomique en jogging pour nous faire un montage rappelant que c’était lui le boss du jeu:

Screenshot_2015-11-20-17-18-13

Pur génie

 

Les coups de génie sont légions sur la page facebook du rappeur.On apprend, par exemple que Mkali faisait rapper les pandas bien avant Desiigner.

Et si on creuse plus encore (c’est notre côté fossoyeur), on découvre que Mkali a un compte parodique avec une identité secrète encore moins grillée que celle de Kal-El au Daily Planet: Cédric Paindépice.  un compte où un bonhomme en pain d’épice fait la promotion de Mkali entre deux vidéos de K-Pop.

Un gros bordel sans queue ni tête, sans réel plan de communication, mais avec énormément d’idées et beaucoup d’audace.

Pas besoin de formes, Mkali sait qu’il a un public qui  le suit et qui veut voir la lumière au moins une fois par jour.

Du coup, sous la forme d’aphorismes, de blagounettes ou de putain de phases dont on a toujours pas compris la logique, Mkali nous sort ses vérités, ses fulgurances, ses paraboles… des trucs qui seront probablement compris dans 10 ou 12 siècles minimum. On vous laisse seuls juges.

florilege mkali

on en a mis que trois, pour vous éviter le claquage…

 

Le personnage est complexe, et les coups de force de Mkali sur les Internets sont trop nombreux pour tous être répertoriés par nos soins. On vous laisse seuls juges, mais avant de partir, on pose deux petites chiasses histoire de vous montrer que ce compte est plein de promesses:

Screenshot_2015-07-24-08-01-23

Ratatata…

 

wesh alors mkali

…Mitraillette!!

  • Sa mixtape ici.
  • Sa page facebook
  • Son soundcloud sous ce lien.
  • Son compte youtube par là (il a mis sa version de Wesh Alors et c’est une pépite)

mkali cd.gif

Auteurs: Brainiac Xanathos et Kalvin Bruins
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s